Version imprimable Dans la rue

tango pour basse

Tango sur un poème de Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859)

« On retrouve en elle l’écho des troubadours : enfin reviennent la spontanéité, la musique, la fraicheur. La passion, aussi, qui la brula toute sa vie [….] Un amour malheureux, cinq maternités, une misère permanente, un courage inébranlable, une tendresse et une mélodie sans égales font de cette femme qui mena la vie errante de l’actrice « la poésie même », comme l’a dit Victor Hugo. » in Le livre d’or de la poésie française de Pierre Seghers.
Ce poème sous-titré « la femme / des femmes » m’a inspiré ce tango, expression apte à véhiculer la douleur de « ce jour funeste ». Cette pièce est écrite pour viole de gambe (à 7 cordes), flûte à bec ténor et clavecin (dans son rôle de basse continue écrite) et, malgré le sous-titre, j’ai préféré faire appel à une voix de basse s’intégrant dans cette palette sonore grave.
Pour l'équilibre musical du récitatif, j'ai choisi de supprimer un pied dans le dernier vers.

 
 
partition en PDF

Cette pièce existe également dans une version avec soprano.
Si vous donnez cette pièce en concert, je serai heureux d'en recevoir un enregistrement en MP3 pour l'insérer dans cet article.

Plateforme ViaBloga Modèle Glossy par N.Design Studio Adapté pour ViaBloga par Mitra avec l'aide d'Olivier
RSS - Articles RSS - Commentaires